Liens d'accessibilité

Burundi : le blocage politique persiste


Faute de disposer de la majorité au parlement, la mouvance présidentielle burundaise n’est pas en mesure de faire adopter les lois. Du coup, l’action gouvernementale est bloquée.

Le gouvernement - le président Pierre Nkurunziza en tête - effectue une tournée des provinces du pays pour expliquer la situation aux populations et prendre à partie l’opposition.

Le CNDD, le parti au pouvoir, avait remporté les élections législatives, mais ne disposait pas d’une majorité réelle. La destitution du député Hussein Rajabu de la tête du parti a entraîné la défection d’une vingtaine de députés, affaiblissant du coup le parti du président Nkurunziza.

L’Union européenne a récemment appelé les acteurs politiques burundais à débloquer la situation. Les ambassadeurs de l’Allemagne, de la France, de la Belgique ainsi que le représentant des Pays-Bas ont entamé des consultations dans l’espoir d’aider le Burundi à sortir de la crise actuelle.

XS
SM
MD
LG