Liens d'accessibilité

Washington propose son assistance policière à Bujumbura


Les Etats-Unis ont offert au Burundi l’assistance d’une équipe du FBI pour enquêter sur le meurtre du vice président de l’Observatoire de Lutte Contre la Corruption et les malversations (OLUCOME), Ernest Manirumva, le 8 avril dernier. C’est l’objet du communiqué du gouvernement américain publié mardi soir à Bujumbura. Cette proposition américaine répond à une demande d’enquête internationale formulée par la société civile burundaise, au regard du grand nombre de crimes non élucidés au Burundi. Bujumbura a accueilli favorablement l’offre américaine.

Le personnel du FBI basé à Nairobi au Kenya se tient prêt à appuyer le Burundi dans les enquêtes, précise le communiqué. Le président de l’OLUCOME, Gabriel Ofkiri, se dit soulagé : « nous accueillons cette offre avec un réel sentiment de satisfaction, dit-il.On a adressé une correspondance aux plus hautes autorités de ce pays pour demander qu’il y ait cette enquête internationale ». Gabriel Ofkiri demande au gouvernement d’accepter spontanément et sportivement la proposition américaine, pour que l’enquête puisse démarrer rapidement et que les criminels soient traduits en justice.

Le procureur général du Burundi a pris acte de l’offre américaine, ajoutant que l’Organisation internationale de police criminelle, Interpol a déjà proposé ses services.Il a par ailleurs annoncé la mise sur pied d’une commission mixte composée de magistrats et d’officiers de police judiciaire. « Toute autre personne physique ou morale souhaitant apporter son appui est la bienvenue, car nous n’avons rien à cacher, dit-il. »

XS
SM
MD
LG