Liens d'accessibilité

Cameroun : le CPJ s’inquiète du sort de trois journalistes incarcérés


Cameroun : le CPJ s’inquiète du sort de trois journalistes incarcérés

Cameroun : le CPJ s’inquiète du sort de trois journalistes incarcérés

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) demande au gouvernement camerounais de faire la lumière sur le sort de trois journalistes incarcérés. Le CPJ demande des garanties sur leur état de santé suite au décès, la semaine dernière, d’un de leur confrère, Germain Cyrille Ngota Ngota, aussi connu sous le nom de Bibi Ngota. Ce dernier était en détention préventive à la prison centrale de Kondengui, à Yaoundé, pour une affaire de faux documents incriminant le secrétaire général de la présidence de la République, Laurent Esso.

« Notre collègue est décédé la semaine dernière, son certificat de décès ferait état de manque de soins ou d’attention médicale, et donc nous rendions le gouvernement camerounais responsable de sa mort», a déclaré Mohamed Keita, responsable Afrique au sein du CPJ. M. Keita s’est félicité de la promesse du gouvernement camerounais d’enquêter sur les circonstances du décès de Ngota Ngota.

Le CPJ attend des garanties concernant le sort de trois journalistes emprisonnés et est particulièrement préoccupé par le sort de l’un d’eux, Lewis Medjo, détenu à la prison de New Bell, à Douala et dont l’état de santé se serait détériorée, a expliqué Mohamed Keita.

XS
SM
MD
LG