Liens d'accessibilité

Niger : le Warrantage au secours des petits exploitants agricoles


Le warrantage, un nouveau mécanisme de financement élaboré par la FAO, permet aux petits exploitants nigériens d’obtenir des crédits et d’améliorer leurs revenus, notamment en période de soudure. Il consiste à « mettre un stock de céréales, dans ce cas-là, comme une garantie physique pour un prêt bancaire », explique Ake Olofsson, expert en finance rurale à la FAO.

Cette approche permet de résoudre le problème du modeste agriculteur africain qui n’est pas à même d’offrir « une garantie bancaire classique », a souligné M. Olofsson. Pour ce qui est du contrôle des stocks proposés par les paysans, il revient aux banques et aux associations d’agriculteurs de veiller ensemble à la bonne conservation des céréales, a ajouté l’expert de la FAO.

Lancé initialement au Niger, le programme est si concluant que la FAO se prépare à l’étendre aux pays voisins – Burkina Faso, Mali et Sénégal notamment.

XS
SM
MD
LG