Liens d'accessibilité

Sommet sur la sécurité nucléaire de Washington : empêcher les terroristes d’acquérir l'arme nucléaire


Sommet sur la sécurité nucléaire de Washington : empêcher les terroristes d’acquérir l'arme nucléaire

Sommet sur la sécurité nucléaire de Washington : empêcher les terroristes d’acquérir l'arme nucléaire

La rencontre organisée par les Etats-Unis, à washington, est la plus grande au niveau mondial depuis plus de six décennies. A l’invitation du président Barack Obama, les participants vont, pendant deux jours, discuter des stratégies à développer afin de s’assurer que les armes nucléaires ne tombent pas entre les mains de terroristes.

Avant le début du sommet, M. Obama a rencontré le roi Abdallah de Jordanie, les Premiers ministres malaisien, indien et pakistanais ainsi que les présidents de l’Ukraine, de l’Arménie et de la Chine.

La Maison Blanche a annoncé que l'Ukraine va se débarrasser, d'ici à 2012, de la totalité de son uranium hautement enrichi, qui aurait pu suffire à fabriquer des bombes nucléaires.

Parmi les grands absents du sommet : le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. La Syrie, l’Iran et la Corée du Nord n’étaient pas invités.

De son coté, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, devait plaider la cause d'un monde sans armes nucléaires. Il s’est dit prêt à appeler les participants au sommet de Washington à entamer immédiatement les négociations sur un traité interdisant la production de matériau fissile destiné à fabriquer des armes nucléaires ou d'autres dispositifs explosifs.

M. Ban compte appeler les dirigeants du monde à se réunir, peut être aux Nations Unies en septembre prochain, pour faire progresser ce projet.

XS
SM
MD
LG