Liens d'accessibilité

Inquiétudes concernant la polarisation croissante du débat politique aux États-Unis


Inquiétudes concernant la polarisation croissante du débat politique aux États-Unis

Inquiétudes concernant la polarisation croissante du débat politique aux États-Unis

<!-- IMAGE -->

Les inquiétudes persistent concernant la polarisation croissante du débat politique qui, selon certains parlementaires, renforce le risque de terrorisme à l’intérieur du pays.

De l’extrême gauche à l’extrême droite, la colère gronde aux États-Unis depuis des mois, et l’on constate son ampleur sur les chaines de télévision et les sites sociaux Internet. A droite, des milices jalouses des droits individuels, et à gauche, les militants contre la mondialisation.

La semaine dernière, Daniel Cowart, 21 ans, a plaidé coupable d’avoir cherché à organiser en 2008 une tuerie raciste qui aurait visé une centaine de Noirs, dont Barack Obama, à l’époque sénateur de l’Illinois. Un musulman de Pennsylvanie a également été inculpé pour menaces de mort enregistrées sur le site social YouTube contre un député républicain juif de Virginie, Eric Cantor, ainsi que sa famille. Et 9 Américains membres du groupe Hutaree, une milice chrétienne, ont été accusés d'avoir cherché à tuer un policier pour ensuite organiser un attentat à la bombe durant ses funérailles afin d’assassiner le maximum d’agents de l’ordre possible.

Joseph Lieberman, présidentde la Commission sur la Sécurité intérieure au Sénat, reconnait que pour l’instant, les extrémistes ont surtout proféré des menaces. Mais il y a quand même de quoi s’inquiéter, ajoute-t-il, en appelant la classe politique et les éditorialistes à modérer leurs discours.

« Le ton de notre discours politique et de nos commentaires sur notre pays est si extrême, et si incendiaire, que si vous avez affaire à des gens qui ont des problèmes psychologiques, et qui sont personnellement vulnérables – alors, on court le danger qu’ils fassent ce que cette milice Hutaree, projetait de faire » a expliqué le sénateur Lieberman dans une intervention sur la chaine de télévision NBC. On risque un nouvel attentat du type de celui qui avait coûté la vie à 168 personnes en 1995 à Oklahoma City, a-t-il ajouté.

Michael Chertoff, ancien secrétaire à la Sécurité intérieure sous l’administration Bush, estime que les technologies de l’information aident les extrémistes à recruter, et à peaufiner leurs tactiques.

« Le fait que des gens puissent aller sur Internet, puissent observer les tactiques qui sont utilisées en Iraq et l'Afghanistan - cela crée un risque que ces tactiques seront imitées ici » aux États-Unis, affirme M. Chertoff.

Dans la foulée du double attentat suicide de Moscou, des mesures supplémentaires ont été prises pour assurer la sécurité des transports publics aux États-Unis, a précisé le sénateur Lieberman. Mais il reste beaucoup à faire, a-t-il souligné, évoquant les attentats qui, à travers le monde, ont ciblé les transports en commun, dont celui de Madrid en 2004, celui de Londres en 2005 et de Bombay en 2006.


XS
SM
MD
LG