Liens d'accessibilité

La problématique des déchets nucléaires, toujours pas résolue aux États-Unis


La problématique des déchets nucléaires, toujours pas résolue aux États-Unis

La problématique des déchets nucléaires, toujours pas résolue aux États-Unis

<!-- IMAGE -->

Les déchets nucléaires radioactifs s’accumulent à travers le pays, suite à l’arrêt du projet de site de stockage controversé prévu à Yucca Mountain, près de Las Vegas et de nouvelles solutions doivent être identifiées pour s’en débarrasser.

L’ancien plan était relativement simple : ramasser les déchets radioactifs des centrales nucléaires du pays, et les enterrer sur le site de la montagne Yucca dans le désert de Mohave du Nevada. Le projet de stockage prévoyait d’enfouir les déchets en couche géologique profonde au milieu des montagnes composées de roches volcaniques éjectées par un puissant volcan aujourd'hui inactif.

Le Congrès avait opté pour cette solution en dépit des critiques de certains scientifiques, qui restaient sceptiques quant au projet, surtout parce que cela avait permis aux parlementaires de promettre aux autres États qu’ils n’auraient pas à accepter des déchets radioactifs

Mais peu après son investiture en 2009, le président Barack Obama avait annoncé que les États-Unis avaient besoin d’élaborer un meilleur système pour stocker ou se débarrasser de ces déchets nucléaires radioactifs, que celui prévu près de Las Vegas et avait suspendu le projet de Yucca Mountain. Ses critiques avaient évoqué une faveur du chef de l’exécutif au Sénateur Harry Reid, chef de la majorité démocrate au Sénat. Mais Yucca Mountain est considérée comme un lieu saint par les tribus indiennes Paiute et les Nations Shoshone Occidentales, qui s’étaient toujours opposées au projet, disant que leurs droits étaient bafoués.

Le secrétaire américain à l’Énergie, Steven Chu, avait dit au Congrès que l’administration avait conclu que le programme de Yucca Mountain n’était pas efficace. « Je ne croie pas que l’on puisse dire, les scientifiques sont disposés à dire que le site de Yucca Mountain est idéal, vu ce que nous savons aujourd’hui, et vu ce que nous pensons pouvoir faire dans les 50 prochaines années » avait déclaré M. Chu.

M. Obama avait institué une commission, donnant deux ans à ses experts pour étudier la question de la gestion des déchets nucléaires sur le long terme. Les travaux se poursuivent et parmi les options étudiées, de nouvelles technologies plus efficaces.« Il existe des concepts de réacteur avancé qui pourraient brûler le combustible de manière beaucoup plus efficace, pour que les déchets ne soient pas aussi toxiques » explique le spécialiste du nucléaire Mark Peters, directeur adjoint du laboratoire Argonne près de Chicago.

Néanmoins, même si la quantité de déchets nucléaires est réduite, encore faut-il s’en débarrasser. Donc le problème reste entier et dans l’attente d’une solution, ces déchets sont entreposés à travers le pays. Une solution temporaire, affirment les autorités fédérales, même si certains se demandent combien de temps elle va durer. Le problème risque d’être exacerbé par l’annonce par M. Obama en février que le gouvernement fédéral garantirait des prêts à hauteur de 8 milliards de dollars pour financer la construction de la première centrale nucléaire aux États-Unis depuis près de 30 ans, Washington souhaitant réduire la dépendance américaine vis-à-vis du pétrole étranger et diminuer ses émissions de gaz à effet de serre.


XS
SM
MD
LG