Liens d'accessibilité

Nigeria : Abuja rappelle son ambassadeur en Libye après des propos controversés de Mouammar Kadhafi


Nigeria : Abuja rappelle son ambassadeur en Libye après des propos controversés de Mouammar Kadhafi

Nigeria : Abuja rappelle son ambassadeur en Libye après des propos controversés de Mouammar Kadhafi

Le Nigéria a décidé de rappeler son ambassadeur en Libye suite aux déclarations de Mouammar Kadhafi suggérant une partition de ce pays comme solution aux violences religieuses et ethniques.

<!-- IMAGE -->

Le leader Libyen a fait ces commentaires lors d’un meeting d'étudiants africains à Tripoli, jeudi. Il a suggéré de scinder le pays en deux Etats : l’un musulman, avec pour capitale Lagos, et l’autre chrétien, avec pour capitale Abuja ; une solution, selon lui, pour arrêter les violences intercommunautaires dans ce pays.

La réaction d’Abuja ne s’est pas fait attendre. Un porte-parole du ministère nigérian des affaires étrangères a lu un communiqué à la presse. « Les propos insensibles et irresponsables du Colonel Kadhafi, ses grandes envolées et ses prises de position chaque fois qu’il en a l’occasion sont connues et trop nombreuses pour en dresser une liste complète. Elles ont entamé sa crédibilité et son statut en tant que leader. Ses propos sur la crise à Jos, dans l’Etat du Plateau, sont inacceptables et indignes d’un leader qui veut se faire le chantre de l’unité africaine et de l’intégration », a déclaré M. Ozo Nwobu.

<!-- IMAGE -->

Les parlementaires nigérians ont, eux aussi, condamné la sortie de Mouammar Kadhafi lors de débats. Le président du Sénat, David Mark, a qualifié les paroles du dirigeant libyen de « diatribe d’un homme dérangé ».

Le gouvernement a donc décidé de rappeler son ambassadeur et réévaluer ses relations avec la Libye. « Pour l’instant nous allons mener des consultations avec notre ambassadeur pour comprendre ce qui se passe. Après évaluation de la situation, des décisions seront prises. Nous n’avons pas mis fin à nos relations avec la Libye. Il s agit d’ une forme de protestation qui est courante en matière de diplomatie », a expliqué le porte-parole du ministère nigérian des Affaires étrangères.

Le Nigéria, qui compte 140 millions d’habitants, a, à peu près, 50% de musulmans et 50% de chrétiens.

XS
SM
MD
LG