Liens d'accessibilité

Nigeria : Nouvelles violences près de Jos


De nouvelles violences intercommunautaires ont été signalées dans l’Etat du Plateau, dans le centre du Nigéria, près de la ville de Jos. La zone en question a été récemment été le théâtre de violences interconfessionnelles.

Selon des témoins, les assaillants, qui étaient déguisés en soldats, ont lancé un raid à l’aube contre le village de Riyom, à une trentaine de kilomètres au sud de Jos. Ils ont tué au moins onze membres d’une ethnie en majorité chrétienne, des femmes et des enfants pour la plupart. Les forces de sécurité ont été averties du raid, mais sont arrivées trop tard.

Des violences similaires dans Jos et ses environs ont déjà coûté la vie à plusieurs milliers de personnes. Rien que la semaine dernière, plus de 200 Nigérians, en majorité des chrétiens, ont été massacrés dans trois villages de la région. En janvier, plus de 300 personnes, surtout des musulmans, avaient péri dans des affrontements dans Jos et sa banlieue.

Le Nigéria, le pays le plus peuplé d’Afrique, est essentiellement divisé entre le Nord, à majorité musulman, et le sud, surtout chrétien. Les activistes en faveur des droits humains et de la paix poursuivent leurs efforts pour réduire les tensions entre les différentes communautés.

« Notre position, c’est qu'il devrait y avoir la paix entre les tribus, les religions et les cultures du Nigeria. La violence ethno-religieuse n'a rien apporté à notre pays » explique Shehu Sani, qui dirige une campagne visant à faire cesser les tueries.

« Depuis plus de 30 ans, des milliers de musulmans et de chrétiens sont morts et les efforts de paix entre musulmans et les chrétiens ont toujours été poursuivis au niveau des élites. Les gens ordinaires, comme moi, n'ont pas été impliqués » déplore M. Sani, ajoutant que les activistes estiment qu’il est temps pour eux de prendre l’avant, histoire de prouver que le temps des affrontements est révolu.

De l’avis des analystes, cette nouvelle flambée de violence va compliquer le processus de paix, les protagonistes parlant maintenant surtout de revanche et frappes préventives. Pour certains, ces affrontements intercommunautaires sont également un bras de fer entre des groupes ethniques qui convoitent les même terres fertiles et le pouvoir politique dans le centre du Nigéria.

XS
SM
MD
LG