Liens d'accessibilité

Somalie : les Etats-Unis n’ont aucun désir d’américaniser le conflit, assure le secrétaire d’Etat-adjoint Johnnie Carson


Les Etats-Unis apportent une assistance humanitaire et militaire au gouvernement intérimaire somalien en lutte contre les groupes extrémistes. Lors d’une conférence de presse, vendredi, le secrétaire d’Etat-adjoint américain aux Affaires africaines, Johnnie Carson, a précisé la position de Washington.

D’entrée de jeu, il a rappelé le contexte dans lequel s’inscrit l’appui américain au gouvernement intérimaire somalien. « La politique américaine en Somalie est guidée par notre soutien au processus de paix de Djibouti ; ce processus est une initiative africaine, qui bénéficie du soutien de l’IGAD, l’autorité intergouvernementale pour le développement, de l’Union africaine et des principaux pays de la région » a expliqué Johnnie Carson, ajoutant que l’ONU, l’UE et la Ligue arabe, entre autres, soutiennent les dirigeants somaliens.

Selon le secrétaire d’Etat-adjoint américain aux Affaires africaines, le gouvernement intérimaire, sous la houlette du président Sharif Sheikh Ahmed, tente de bâtir sur les acquis de Djibouti, mais est confronté aux insurgés islamistes.

« Des éléments extrémistes, comme al-Shabab, ont choisi de rejeter le processus de paix et mènent une violente campagne contre le gouvernement intérimaire et le peuple somalien dans le dessein d’imposer leur propre vision de l’avenir dans ce pays », a dit Johnnie Carson.C’est dans ce contexte que les Etats-Unis ont apporté un soutien militaire limité au gouvernement intérimaire somalien, a-t-il expliqué.

« Nous le faisons avec la ferme conviction que le gouvernement intérimaire cherche à mettre un terme à la violence causée en Somalie par al-Shabab et d’autres groupes extrémistes. Toutefois, les Etats-Unis ne planifient pas, ne dirigent pas et ne coordonnent pas les opérations militaires du gouvernement intérimaire », a assuré le secrétaire d’Etat-adjoint américain aux Affaires africaines.

Washington n’entend pas prêter son concours à de potentielles opérations militaires ou financer l’intervention de conseillers militaires en Somalie, et n’a aucun désir d’américaniser le conflit en Somalie, a-t-il déclaré.

XS
SM
MD
LG