Liens d'accessibilité

Maroc : une vingtaine de missionnaires chrétiens expulsés


Le Maroc a expulsé une vingtaine de missionnaires chrétiens qu’il accuse de prosélytisme. 16 travailleurs humanitaires néo-zélandais font parti du groupe. Selon le ministère marocain de l’Intérieur, ces derniers se servaient de l’orphelinat « Village d’espoir » à Fez pour convertir des enfants.

Les groupes chrétiens sont tolérés dans ce pays tant qu’ils ne se livrent pas à des activités de prosélytisme dans ce pays musulman à 98%.

Chris Broadbent est directeur du personnel dans l’orphelinat en question. Il dit que les autorités marocaines venues pour une inspection ont demandé aux enfants s’ils pouvaient réciter le Coran. La police a fouillé les lieux à la recherche de fascicules chrétiens ou de Bibles.

Selon Broadbent, les travailleurs occidentaux de l’orphelinat ne sont pas des missionnaires et ils ne forçaient personne à se convertir. D’ailleurs, précise-t-il, des cours d’arabe et de Coran étaient dispensés sur place.

Pour le ministre marocain de la Communication, Khalid Naciri, les expulsions ont été décidées car ces étrangers ont tout simplement enfreint la loi.

Des Hollandais, des Britanniques et des Américains ont également été expulsés cette semaine. Il y en aura sans doute d’autres bientôt selon l’ambassade américaine à Rabat.

Plusieurs pasteurs estiment qu’il y a une campagne menée pour purger le pays des évangélistes, qui étaient tolérés depuis des décennies, explique Jean-Luc Blanc, dirigeant de l’Eglise évangélique de Casablanca.

XS
SM
MD
LG