Liens d'accessibilité

Nigeria : des femmes chrétiennes ont crié leur colère à Jos


Des milliers de femmes chrétiennes ont manifesté leur deuil et leur colère, jeudi, à Jos, après les tueries intercommunautaires qui viennent d’embraser la région. Elles se sont rassemblées devant le siège du gouvernement de l'Etat du Plateau.

De son côté l'armée, accusée de n’être pas intervenue à temps et de n’avoir pas su protéger les victimes, nie toute défaillance.

Depuis un an, on remarque une exacerbation de ces violences dites ethno-religieuses, qui se produisent toujours dans la même zone, dans le secteur de Jos. Cette fois, ci, les victimes – dont ne connait pas encore le nombre exact – étaient à majorité des femmes et d’enfants.

Philippe Hugon, directeur de recherche sur l’Afrique à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) de Paris, évoque une coexistence difficile au fil des années dans l'Etat du Plateau. En outre, le contexte actuel du Nigeria explique, en partie, la situation, a-t-il dit. « On est dans une situation de forte instabilité politique, de vacance du pouvoir ; il se joue également un enjeu en termes religieux », a-t-il déclaré.

XS
SM
MD
LG