Liens d'accessibilité

Ouganda : les équipes de secours à pied d’œuvre après les éboulements qui ont fait environ 80 morts et plus de 300 disparus


Les recherches se poursuivent en Ouganda après le glissement de terrain qui a fait quelques 80 morts et de plus 300 disparus dans l’Est du pays. Des ingénieurs du génie militaire ougandais ont été dépêchés à Bududa, à environ 250 km de Kampala, la capitale, pour prêter main forte aux secouristes.

Dans trois villages, 77 corps ont été récupérés des décombres d’au moins 85 maisons. Le ministre ougandais chargé de la gestion des catastrophes naturelles, Musa Ecweru, redoute un bilan plus lourd. « On pense que 300 personnes ont probablement péri. L’armée dirige une équipe de secours en ce moment. Le problème est qu’il est impossible d’utiliser du matériel moderne du fait du très mauvais état du terrain. Le lieu du sinistre n’est accessible qu’à pied, et il faut être d’une solide condition physique pour s’y rendre », a-t-il expliqué.

Parmi les disparus, une centaine d’enfants qui avaient cherché refuge dans un centre de santé aujourd’hui enterré sous la boue. En l’absence d’équipement lourd, les secouristes ne peuvent utiliser que petits instruments ; ce qui rend les travaux ardus.

La Croix-Rouge ougandaise dit avoir demandé l’aide de l’armée pour dégager l’eau et les débris des routes afin que l’acheminement des tentes, de l’eau, des couvertures et autres produits essentiels puisse commencer.

Les pluies diluviennes, qui se poursuivent sur la région, provoquent de graves inondations et bloquent l’accès à cette région isolée du pays. Celle-ci est située sur les pentes du mont Elgon, dans un parc national. Ces dernières années, de nombreuses personnes s’y sont installées, coupant de nombreux arbres pour créer des champs. De l’avis des spécialistes, cette déforestation a contribué au désastre.

Les météorologues attribuent le problème au phénomène climatique El Nino, responsable des fortes pluies ayant arrosé l’Ouganda et le Kenya voisin. La saison pluvieuse pouvant s’étendre à encore un mois, les autorités ougandaises ont ordonné l’évacuation de tous les villages proches du mont Elgon.

XS
SM
MD
LG