Liens d'accessibilité

Salou Djibo reconnaît que la famine menace des millions de Nigériens 


Le chef de la junte au pouvoir au Niger depuis le 18 février affirme qu'aucun de ses membres de se présentera à la prochaine élection présidentielle. Le chef d'escadron Salou Djibo a réitéré dimanche sa promesse de rétablir la démocratie au Niger. De surcroît, la junte s'engage à s'attaquer à des problèmes tels que la corruption et l'abus de pouvoir pendant la période de transition qui précèdera le scrutin, a-t-il ajouté.

S'exprimant sur la radio d'Etat, Djibo a également reconnu, selon l'agence Reuters, que la famine menace la vie de millions de Nigériens, mais il a ajouté que tous les moyens sont déployés pour contrer cette menace.

Le Niger est régulièrement victime de sècheresse, pénuries alimentaires et malnutrition. En 2005, le président déchu Mamadou Tandja avait nié l'existence d'un problème similaire et refusé de demander l'aide de la communauté internationale.

D'ordinaire, la période de soudure au Niger s'étend d'avril à septembre. Mais depuis le début de l'année, nombre de familles nigériennes sont exposées à la faim et à la malnutrition. La situation alimentaire difficile a été confirmée par une enquête nationale rapide sur la sécurité alimentaire menée en décembre 2009.

Cette enquête a montré qu'un ménage sur cinq se trouve en situation de grande vulnérabilité alimentaire, soit 2,7 millions de personnes. Et 5,1 millions de personnes sont en situation de vulnérabilité modérée, soit environ deux personnes sur cinq.

XS
SM
MD
LG