Liens d'accessibilité

Le campagne présidentielle togolaise prend fin ce soir


La Campagne pour l’élection présidentielle du 4 mars prend fin mardi à vingt-quatre heures. Le président sortant, Faure Gnassingbé, la mène à l'américaine en hélicoptère, avec une escouade de porte-paroles, alors que les autres candidats, à l’exception de Jean Pierre Fabre de l’Union des forces de changement et Me Yawovi Agboyibo du Comité d’action pour le renouveau, doivent se contenter de moyens plus modestes.


Conduite par l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo et forte de quelques 400 membres, la délégation de l’Union africaine vient de rejoindre celles de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest. La CEDEAO exhorte les candidats à placer les intérêts du pays au-dessus des intérêts partisans et à contribuer à la tenue d'un scrutin libre, pacifique et transparent.
Quatre partis de l’opposition, à savoir la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), de Brigitte Adjamogbé Johnson, le Comité d’action pour le renouveau de maître Yawovi Agboyibo, l’OBUTS de l’ancien premier ministre Kodjo Agbéyomé, et l’ANCD se sont réunis lundi pour mettre en commun leur expérience en vue d’assurer la transparence du scrutin, en lançant la coordination pour l’alternance, CPA .


Pour le porte-parole de ce collectif, maître Tchassona Traoré, par ailleurs président du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement, « il y a actuellement six candidats de l’opposition et un candidat du pouvoir. Nous avons voulu que nos candidats au sein des CELI et à la CENI puissent fédérer leurs énergies pour le contrôle, la supervision et le convoiement des résultats réels authentiques. »

XS
SM
MD
LG