Liens d'accessibilité

Burkina Faso: levée de bouclier des syndicats contre la Taxe de développement communal


Les centrales syndicales et syndicats du Burkina Faso, regroupés au sein de l’Union d’action syndicale et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC), ont appelé les Burkinabés à protester contre la Taxe de développement communal. C’est une nouvelle formule de vignettes décidée par une loi de finance en 2008 et qui entrera en vigueur cette année.

Les adversaires de la mesure ont marché, mercredi, à Ouagadougou pour exprimer leur ras-le-bol. « Lorsque nous faisons l’analyse, quelqu’un qui utilise un litre d’essence par jour paie 45 000 francs par an ; il n’ya pas de raison qu’on revienne sur cette taxe, et nous avons fait des propositions », a expliqué Augustin Hien, président du mois des centrales syndicales du Burkina. M. Hien a également souligné les difficultés économiques des familles, qu ont du mal à joindre les deux bouts.

XS
SM
MD
LG