Liens d'accessibilité

Niger : des militaires s’emparent du président Tandja


Niamey : des soldats ont pris d’assaut le palais de la présidence nigérienne et sont repartis en emmenant avec eux le président Mamadou Tandja, disent des témoins. Des tirs d’armes automatiques accompagnés d’explosions ont été entendus pendant une vingtaine de minutes jeudi après-midi, aux alentours du palais de la présidence, à l’heure où devait se tenir le conseil des ministres, ajoute-t-on de même source.


« Nous sommes pris, mais il y a une forte riposte » nous a dit Garba Lompo, ministre conseiller spécial à la présidence aux environs de 17 heures locales. En lieu et place de son programme, la radiodiffusion nationale a commencé à diffuser de la musique traditionnelle. Aux dires de certaines radios locales, la plupart des commerces sont restés fermés dans la zone des affrontements et une épaisse fumée était visible au-dessus du palais de la présidence. L’identité des assaillants n’est pas encore connue. Selon notre correspondant a Niamey, Assoumane Toudou, il s’agirait bel et bien d’une tentative de coup d’etat.


Réunie lundi à Abuja, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) avait suspendu le Niger pour transgression de la légalité constitutionnelle, à la suite du referendum controversé qui a permis en août au président Mamadou Tandja de prolonger de trois ans son mandat présidentiel, devant expirer en décembre. Le parlement nigérien et la cour constitutionnelle avaient déclaré que ce referendum était entaché d’illégalité. Les négociations menées par l’ancien président nigérian Abdulsalami Abubakar en vue d’une sortie de crise n’ont pas permis de débloquer la situation politique au Niger.

XS
SM
MD
LG