Liens d'accessibilité

Pakistan : le numéro 2 des Talibans afghans capturé


Mullah Abdul Ghani Baradar, le numéro 2 des Talibans afghans, a été capturé, il y a quelques jours, à Karachi, au Pakistan; c’est ce qu’affirment les autorités américaines en précisant qu’il s’agit du plus important leader taliban arrêté depuis le début de le début, il y a huit ans, de la guerre en Afghanistan.

La nouvelle avait été initialement publiée par le New York Times lundi. Baradar est le plus influent des leaders Taliban d’Afghanistan après leur chef spirituel, Mullah Muhammad Omar. Les médias citant des sources américaines disent qu’il est détenu dans un endroit secret, et que des agents américains et pakistanais procèdent à son interrogatoire.

Les représentants talibans ont démenti l’arrestation de Baradar, mais n’ont fourni aucune preuve.

De son côté, le ministre pakistanais de l’Intérieur, Rehman Malik, se refuse à tout commentaire à ce sujet. Il a toutefois indiqué que les services pakistanais de sécurité ont interpelé plusieurs Talibans présumés qui ont franchi la frontière du fait de l’offensive des forces coalisées contre la ville de Marjah, bastion taliban du Sud de l’Afghanistan.

« Il y a eu interpellation d’un certain nombre de personnes fuyant l’Afghanistan pour le Pakistan. Et nous sommes en alerte avancée. Le jour où nous aurons des informations relatives à leur identité, nous en informerons le peuple pakistanais », a déclaré le ministre pakistanais de l’Intérieur.

Rehman Malik a reconnu que les Etats-Unis et le Pakistan partagent les renseignements, mais a tenu à souligner que son pays est souverain. De ce fait, le Pakistan ne permet pas à des forces étrangères de s’impliquer dans les raids contre les militants à l’intérieur de ses frontières, a insisté le ministre.

Jamshed Ayaz de l’Institut d’études régionales d’Islamabad est d’avis que l’arrestation de Mullah Baradar combinée à la pression accrue des forces coalisées en Afghanistan pourrait affermir la position du gouvernement afghan dans ses efforts de réconciliation en direction des Talibans.

« C’est un moment où, lorsque vous êtes en position de force dans les combats, vous appelez à des négociations. En ce moment-là, il y a bon espoir qu’ils acceptent de négocier du fait d’être en position de faiblesse », explique l’expert pakistanais.

Les analystes estiment que si Mullah Baradar est effectivement détenu au Pakistan, les informations obtenues durant son interrogatoire pourraient permettre l’arrestation d’autres Talibans afghans qui se cacheraient dans la zone frontalière, y compris leur leader, Mollah Mohammad Omar.

XS
SM
MD
LG