Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : le président Gbagbo dissout le gouvernement et la Commission électorale indépendante


Le président ivoirien Laurent Gbagbo a annoncé, dans un discours prononcé vendredi soir, la dissolution du gouvernement et de la Commission électorale indépendante (CEI) comme moyens de sortir de la crise électorale. Il réitéré ses accusations contre le président de la CEI, Robert Beugré Mambé, coupable à ses yeux d’avoir « mené une opération illégale, visant à obtenir l’inscription frauduleuse de 429 030 personnes sur la liste électorale. »

Soulignant que cette affaire intervient « à la dernière étape vers l’organisation du scrutin présidentiel », le président Gbagbo a dit que processus de paix « est pris en otage par des partis politiques à travers leurs représentants au sein des institutions chargées de le mettre en œuvre. »

Pour le chef de l’Etat ivoirien, « c’est l’Accord Politique de Ouagadougou dans son ensemble que l’on veut saboter. » Invoquant l’article 48 de la Constitution ivoirienne, il a dissout la Commission électorale indépendante ainsi que le gouvernement. Le Premier ministre Guillaume Soro, qui a été reconduit dans ses fonctions, a été chargé de faire des propositions concernant la Commission électorale dans un délai de sept jours et le prochain gouvernement dès le 15 février.

XS
SM
MD
LG