Liens d'accessibilité

Google se lance dans la fourniture de réseaux internet haut-débit ultra rapide 


Le groupe internet américainGoogle a déclaré sur son blog d'entreprise qu’il envisage de développer et de construire aux États-Unis un réseau à large bande 100 fois plus rapide que tout autre réseau actuel. « Nous allons le faire pour expérimenter de nouvelles façons d’améliorer le Web et le rendre plus rapide pour chacun, en permettant des applications qui sont impossibles aujourd'hui. Nous voulons aussi essayer de nouvelles façons de construire et faire fonctionner des réseaux de fibre optique et partager ce que nous apprendrons avec le reste du monde », a annoncé James Kelly, un responsable de la société.

Ces réseaux haut-débit ultra rapide, avec des connexions à 1 Gigabit/s, soit mille mégabits, seront mis à l’essai dans un petit nombre d'endroits pilote aux États-Unis. Ils seront offerts à des prix compétitifs, dans des communautés d’environ 50.000 habitants, puis, si les essais sont concluants, à celles comprenant jusqu’à 500.000 foyers.

« Cela représente 100 fois le débit dont la plupart des Américains disposent actuellement », a expliqué M. Kelly, vu qu’à l’heure actuelle, les connexions les plus rapides dont disposent certains Américains ne vont pas au-delà de 20 à 50 mégabits/s.

Le numéro un des moteurs de recherche continue d’étendre son influence dans de multiples domaines, alors même que les regards sont braqués sur son bras de fer avec la Chine. Jeudi, le cofondateur de Google, Sergey Brin, a dit au quotidien italien « La Repubblica » que Google est fermement décidé à défendre la libre circulation des informations et des idées non seulement en Chine mais à travers le monde.

En janvier, la firme a lancé un nouveau téléphone portable entièrement de conception Google, le Nexus One. Cette semaine, elle a dévoilé « Google Buzz », un outil virtuel destiné à favoriser les communications multicanaux en exploitant les contacts existants dans les boîtes de courriel Gmail des utilisateurs. Les buzz arrivent directement dans la boîte de réception Gmail, ce qui évite d’avoir à ouvrir d’autres fenêtres Web pour accéder aux réseaux sociaux favoris.

« Je pense qu’en général, ils veulent pousser au maximum sur le débit Internet parce qu’en fin de compte, si l’Internet évolue dans cette direction, cela élargit leur champ d’action, en ce qui concerne le Web, et à l’heure actuelle, leur champ d’action est déjà assez large » affirme David Sohn, avocat au Centre de promotion de la Démocratie et de la technologie. En d’autres mots, les affaires sont les affaires, et Google entend continuer à dominer le secteur.

D’autant, ajoute M. Sohn, que la Federal Communications Commission (Commission fédérale des communications ou FCC) doit faire connaître en mars le Plan américain pour le haut débit, une mission dont le président Barack Obama l’avait chargé peu après sa prise de fonction. Google espère probablement influencer la mise en application du programme, ajoute l’avocat.

Cela fait plusieurs années que Google poursuit ses recherches sur l’Internet à haut débit, et la firme a depuis longtemps installé unréseau Wi-Fi d’accès gratuit à Mountain View, localité de Californie où elle est basée, dans le but d’expérimenter et d’apprendre.


XS
SM
MD
LG