Liens d'accessibilité

Obama se félicite de la reconduction de Bernanke dans ses fonctions


Le président de la Réserve fédérale (Fed), Ben Bernanke, a obtenu jeudi du Sénat américain un second mandat de quatre ans à la tête de la banque centrale des États-Unis.

Cette reconduction, qui s’est faite par 70 votes contre 30, était souhaitée par l’administration américaine, mais a été plutôt laborieuse, du fait de l’opposition de certains parlementaires.

Le président Barack Obama s’est félicité du vote du Sénat, évoquant« la sagesse et le leadership sans faille » du président de la banque centrale américaine au pire de la crise financière et économique.

M. Bernanke, dont le premier mandat s’achève dimanche, a été la cible de vives critiques, certains l’accusant de n’avoir pratiquement rien fait pour éviter l’effondrement des banques, ou enrayer la diffusion de la crise dans l’économie réelle. On lui reproche également d’avoir négligé les petites entreprises et les propriétaires dans son programme de mitigation de la crise.

Par contre, ses partisans estiment que sans Bernanke, la crise aurait été pire. En tant que président de la Fed, il est appelé à déterminer les taux d’intérêt directeurs de la banque centrale. Le défi sera de les fixer de manière à faciliter la reprise économique en évitant la formation d’une autre bulle dans l’immobilier similaire à celle qui a engendré la crise financière de 2008.

XS
SM
MD
LG