Liens d'accessibilité

Moins de sel pour vivre plus longtemps


Selon les responsables de la santé publique aux États-Unis, les Américains ne devraient pas consommer plus de 5,8 grammes de sel par jour. Or, en moyenne, ils en dévorent plus de 7 grammes, en majorité issus du prêt-à-manger.

Des chercheurs de l’université de Californie à San Francisco ont calculé l’impact sur la santé et sur l’économie américaine d’une baisse de la consommation de sel. Ils ont été stupéfaits de découvrir que si les Américains ramenaient à seulement 3 grammes leur consommation de sel, on pourrait sauver chaque année des dizaines de milliers de vie tout en économisant des milliards de dollars.


« Environ 100 000 cas en moins de crises cardiaques chaque année, environ 92 000 morts en moins chaque année; 66 000 congestions cérébrales en moins chaque année » souligne la professeur Kirsten Bibbens-Domingo de l’Université de Californie à San Francisco.

Au plan économique, le secteur santé pourrait économiser entre 10 à 24 milliards de dollars par an en soins qu’il n’aurait pas à fournir, ajoutent les chercheurs. Réduire la quantité de sel dans l'alimentation à un seul gramme par jour au cours des dix prochaines années serait plus efficace pour baisser la pression sanguine que de poursuivre les traitements contre l’hypertension, ajoute l’étude, qui a été publiée dans la revue New England Journal of Medecine.

XS
SM
MD
LG