Liens d'accessibilité

Obama critique l'arrêt concernant le financement des campagnes électorales


Le président Barack Obama a vivement critiqué la Cour suprême pour avoir supprimé le plafonnement des dons des entreprises et des syndicats dans les campagnes électorales. C’est « une immense victoire pour les intérêts privés», a estimé M. Obama, faisant valoir qu’il avait déjà donné à son équipe l’ordre de préparer un nouveau projet de législation pour saisir le Congrès de la question.

Par cinq voix contre quatre, la Cour suprême a inversé des décisions de cette même Cour prise et a invalidé une partie de loi McCain-Feingold de 2002, autorisant à nouveau les entreprises et syndicats à puiser directement dans leur trésorerie pour financer des spots télévisés pour s'opposer ou appuyer un candidat. Une majorité des neuf juges ont estimé que le plafonnement des dons est contraire à la Constitution américaine et notamment à la liberté d'expression.

Pour le chef de l’exécutif américain, qui s’exprimait à l’occasion de son intervention hebdomadaire à la radio et sur internet, cet arrêt menace « la démocratie même », ouvrant « les vannes à l'injection de montants illimités venant d'intérêts privés », pour aider les groupes de pression à convaincre les élus de voter selon leur bon plaisir ou risquer des représailles.

XS
SM
MD
LG