Liens d'accessibilité

Nigeria: le vice-président envoie des troupes à Jos


A la suite des sanglants heurts entre chrétiens et musulmans de Jos, dans l’Etat du Plateau, le vice-président nigérian Goodluck Jonathan a ordonné le déploiement des troupes dans cette ville. L’armée et la police travaillent « de concert » pour normaliser la situation, a expliqué le conseiller à la sécurité nationale, Saraki Murtar.

Ce dernier a aussi fait savoir que le vice-président Goodluck Jonathan a demandé aux responsables de la sécurité de se rendre sur place pour évaluer la situation.M. Jonathan assure l’intérim en l’absence du président Umaru Yar’Adua, hospitalisé depuis près de deux mois en Arabie saoudite.

Les habitants de Jos ont signalé de nouvelles violences mardi après les incidents de dimanche qui avaient fait au moins 26 morts. Les responsables de la principale mosquée de Jos font état de plus de 150 morts, un bilan qui n’a pas été confirmé par des sources indépendantes. Des témoins signalent également des heurts dans la ville voisine de Bukuru.

La cause exacte de ces violences n’est pas claire, mais les incidents pourraient être liés à la construction d’une mosquée. Jos a souvent été le théâtre d’affrontements entre communautés religieuses par le passé. En novembre 2008, entre 200 et 400 personnes avaient péri dans de telles violences. Des heurts similaires avaient fait un millier de morts en 2001 à Jos.

XS
SM
MD
LG