Liens d'accessibilité

Haiti : course contre la montre pour sauver les survivants


Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dit que le temps presse pour secourir les personnes encore bloquées sous les décombres, après le puissant tremblement de terre qui a laissé la capitale haïtienne, Port au Prince, en ruines, et fait environ 50 000 morts et 300 000 sans abri selon les estimations.

La population rescapée attend désespérément de recevoir nourriture, eau et médicaments. M. Ban a appelé la communauté internationale à participer à cet effort à hauteur de 550 millions de dollars. Les ONG peinent à atteindre les 3 millions de personnes affectées par la catastrophe, à cause notamment du mais état des routes.

Le président Barack Obama s’est entretenu au téléphone avec son homologue haïtien, René Préval, vendredi, pour discuter de la crise. Les Etats-Unis ont fourni au leader haïtien des équipements de télécommunication et promis une aide d’urgence de 100 millions de dollars.

Un porte-avion américain transportant 19 hélicoptères, est arrivé aujourd’hui au large des cotes d’Haïti afin de servir de base aéronavale. D’autres bâtiments de guerre américains ainsi des milliers de soldats font routent vers Haïti pour prendre part aux opérations humanitaires. Par ailleurs, Cuba a autorisé les Etats-Unis à utiliser son Espagne aérien pour acheminer l’aide à Haïti et procéder aux évacuations.

Une porte-parole du Programme alimentaire mondial a dit que l’organisation a commencé à distribuer des rations aux personnes les plus vulnérables. Le PAM vise deux millions de sinistrés.

Des milliers de corps s’entassent sous les décombres, dans les rues et sur les trottoirs de Port-au-Prince.

La crise humanitaire en Haïti

XS
SM
MD
LG