Liens d'accessibilité

Nigeria : la Haute Courte ordonne au vice-président d’assumer l’intérim


La Haute Cour fédérale du Nigeria a ordonné, mercredi, au vice-président Goodluck Jonathan d’assurer l’intérim à la tête du pays en l’absence du président Umaru Yar’Adua, toujours hospitalisé en Arabie saoudite. La décision de la cour est intervenue au lendemain du rassemblement, dans les rues d’Abuja, la capitale, de centaines de manifestants qui demandaient que le vice-président exerce les pouvoirs exécutifs.

Le jugement de la Haute Cour nigériane découle de l’une des quatre requêtes formulées par des groupes ou des Nigérians en vue du transfert temporaire des pouvoirs exécutifs au vice-président Goodluck Jonathan.

La constitution nigériane requiert du président de la République qu’il saisisse par écrit l’Assemblée Nationale pour l’informer du transfert du pouvoir au vice-président. Toutefois, Umaru Yar’Adua n’a produit aucun document de la sorte avant son voyage en Arabie Saoudite en novembre dernier.

La Cour a accepté l’argument selon lequel son absence prolongée et la vacance du pouvoir pourraient créer l’instabilité dans le pays le plus peuplé d’Afrique. D’où sa décision ordonnant au vice-président Jonathan d’assurer l’intérim.

Maxi Okwu, avocat nigérian basé à Abuja, s’en félicite. « Cette décision est un soulagement, nous l’accueillons à bras ouverts. Qu’au moins quelqu’un se porte responsable. Durant les 50 derniers jours, notre nation était sans leader. Maintenant Goodluck a toutes les raisons d’assumer le pouvoir sans paraître déloyal. Il devrait sauter sur l’occasion. »

Le gouvernement nigérian fait face à une tension accrue due à l’absence sensible de pouvoir politique. Depuis le départ du président Umaru Yar’Adua en Arabie saoudite, les rumeurs vont bon train concernant son état de santé.

L’Association du barreau Nigérian, un influent avocat spécialiste des droits de l’Homme ainsi que deux anciens députés ont porté plainte contre le gouvernement, accusant Umaru Yar’Adua de faire une sérieuse entorse à la constitution en conservant le pouvoir.

XS
SM
MD
LG