Liens d'accessibilité

Omar el-Béchir, officiellement candidat à la présidence, en dépit du mandat de la CPI


Le Parti du Congrès national (NCP), formation du président soudanais Omar el-Béchir, a officiellement soumis sa candidature à l'élection présidentielle d'avril prochain, en dépit du mandat d'arrêt international lancé contre lui par la Cour pénale internationale (CPI) qui l'accuse de crimes de guerre et contre l'humanité au Darfour. Des responsables du parti présidentiel se sont présentés mardi à la commission électorale pour déposer la candidature d'el-Béchir.

Les élections prévues en avril seront le premier scrutin multipartite en 24 ans au Soudan. Elles sont l'un des éléments clés de l'accord de paix global ayant mis fin en janvier 2005 à 21 ans de guerre civile entre le Nord, à majorité musulman, et le Sud, chrétien et animiste.

Les électeurs seront appelés à choisir un président, mais devront également renouveler l'assemblée et désigner les gouverneurs des États. Les dernières élections multipartites avaient eu lieu en1986. Trois ans plus tard, el-Béchir prenait le pouvoir à la faveur d'un coup d'État.

XS
SM
MD
LG