Liens d'accessibilité

Apartheid : six multinationales devant la justice américaine 


Plainte devant la justice américaine contre six multinationales - Ford, IBM, Fujitsu, General Motors, Daimler et Rheinmetall AG - accusées d’avoir profité de l’Apartheid.

Les avocats des six géants industriels ont plaidé devant une cour d’appel fédérale de New York lundi, faisant valoir que les sociétés ne devraient pas être pénalisées pour des crimes commis par l’ancien gouvernement sud-africain.

Les survivants de l’apartheid les accusent de complicité de violation de droits de l'homme lors de leurs activités en Afrique du Sud sous le régime de l'apartheid. Les plaignants font valoir que les fabricants d’automobiles avaient fourni à Pretoria les véhicules dont on se servait pour réprimer les manifestations. IBM aurait lui fourni du matériel.

La justice américaine a été saisie il y a plus de six ans de l'affaire, et a autorisé en avril les poursuites aux États-Unis contre ces cinq multinationales, conformément à une loi rarement invoquée, l’ « Alien Tort Claims Act ». Adoptée initialement afin de dédommager des victimes d’actes de piraterie ou d’atteintes au personnel diplomatique, cette législation permet aujourd’hui aux victimes de violations graves des droits humains de chercher réparation à travers une procédure civile devant les tribunaux américains.

XS
SM
MD
LG