Liens d'accessibilité

Controverse au Nigéria concernant l’absence prolongée du président Yar’Adua


Au Nigéria, une vaste manifestation devrait rassembler aujourd'hui des représentants de la classe politique, des enseignants et des activistes en faveur des droits humains, qui vont protester contre l'absence du président Umaru Yar'Adua, toujours hospitalisé en Arabie Saoudite.

La manifestation est prévue à Abuja, la capitale, où le parlement doit également entendre des plaignants qui souhaitent que le pouvoir soit transféré au vice-président, Goodluck Jonathan, pour qu'il puisse assurer l'intérim.

Lundi, le porte-parole de la présidence, Olusegun Adeniyi, a démenti que le président soit mort, ou dans le coma, après plusieurs semaines d'hospitalisation à l'étranger. Le chef de l'Etat « est vivant et en fait, son état s'améliore » a dit M. Adeniyi, ajoutant que M. Yar'Adua est tout à fait conscient, peut parler et a eu des entretiens téléphoniques avec des responsables nigérians.

Néanmoins, le président Yar'Adua n'a pas été aperçu depuis la fin du mois de novembre, lorsqu'il s'est rendu à Djeddah, et les dirigeants d'opposition disent qu'ils souhaitent voir de leurs propres yeux que le président est bien vivant. La Constitution nigériane prévoit que le président informe les deux chambres du parlement de son incapacité à poursuivre ses fonctions. Dans ce cas, le vice-président lui succèderait, jusqu'à ce qu'il se déclare publiquement prêt à reprendre les rênes du pouvoir.

XS
SM
MD
LG