Liens d'accessibilité

Rwanda : le chef de la diplomatie française à Kigali


Bernard Kouchner, le ministre français des Affaires étrangères, est à Kigali pour sceller le rétablissement de relations difficiles et parfois tumultueuses entre Paris et Kigali. « Nous avons déjà, des deux côtés, nommé nos deux ambassadeurs, qui prendront poste dans quelques semaines », a expliqué Louise Mushikiwabo, ministre rwandais des Affaires étrangères.

Mme Mushikiwabo a reconnu que divers contentieux demeurent entre son pays et la France. « Avec cette volonté des deux côtés de pouvoir dialoguer, de pouvoir se parler directement, on compte, bien sûr, régler certains des problèmes qui existent depuis 15 ans pratiquement », a-t-elle expliqué.

« Ce ne sont pas tous les Français qui sont coupables de ce qui s’est passé dans ce pays », a souligné Mme Mushikiwabo, ajoutant qu'il y a eu « une administration qui était très impliquée, très proche d’un gouvernement rwandais qui a commis un génocide. »

Théodore Simburudari dirige l’association « Ibuka » des survivants du génocide rwandais de 1994. Il estime que la venue Kouchner « n’efface pas la responsabilité de la France dans le génocide commis contre les Tutsis. »

XS
SM
MD
LG