Liens d'accessibilité

Etats-Unis : 14 pays sous la loupe de la sécurité aéroportuaire


En réponse à la tentative d’attentat du jour de Noel contre un vol Amsterdam-Détroit, les Etats-Unis ont décidé d’appliquer de nouvelles mesures de sécurité dans leurs aéroports. Celles-ci visent 14 pays.

Tout passager « en provenance d’un des pays soutenant le terrorisme ou d’autres pays faisant l’objet d’un intérêt particulier », ou toute personne ayant transité par un de ces pays fera l’objet d’un contrôle renforcée, a fait savoir l’Agence américaine de la sécurité des transports dimanche. Fouilles corporelles, scanners et tests de détection d’explosifs sur les bagages seront utilisés dans ce cadre.

En dehors de Cuba, de l’Iran, du Soudan et de la Syrie, considérés par le département d’Etat américain comme des pays soutenant le terrorisme, l’Afghanistan, l’Algérie, l’Irak, le Liban et la Libye sont visés par les nouvelles mesures américaines. Les passagers venant du Nigeria, le Pakistan, l’Arabie saoudite, la Somalie et le Yémen feront, eux-aussi, l’objet d’un contrôle plus strict aux Etats-Unis.

Le Nigeria a vivement protesté contre son inclusion dans la liste des pays à problèmes. « Il n’est pas juste de soumettre 150 millions de personnes à la discrimination du fait du comportement d’une personne », a déclaré la ministre nigériane de l’Information, Dora Akun-yili. Le comportement du Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, suspect dans la tentative d’attentat de Noel, ne doit pas être utilisé pour juger tout un pays, a-t-elle souligné.

L’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo a, lui aussi, critiqué la décision des Etats-Unis d’appliquer de nouvelles mesures de contrôle aux passagers en provenance du Nigeria. Abdumutallab ne doit pas être utilisé pour juger ou criminaliser l’ensemble des Nigérians, a-t-il déclaré.

XS
SM
MD
LG