Liens d'accessibilité

RCA: l’armée ougandaise affirme avoir tué un chef militaire de la LRA


Des soldats ougandais ont tué, vendredi, en RCA, le général Bok Abudema, le chef adjoint de facto de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA). Les responsables militaires ougandais qui ont annoncé la nouvelle disent qu’Abudema, qui était considéré comme le lieutenant de Joseph Kony, le leader de la LRA, a été abattu près de la localité de Djema, dans le Sud-Est de la RCA.

Les forces ougandaises traquent les combattants de la LRA en Afrique centrale avec la permission des gouvernements locaux. Autrefois basé dans le Nord de l’Ouganda, ce groupe rebelle est accusé d’avoir tué, enlevé et mutilé des milliers de personnes au cours des 20 dernières années.

Dans un rapport publié le mois dernier, le Haut-commissariat de l’ONU chargé des droits de l’Homme a décrit les attaques de la LRA en RDC et au Sud-Soudan. Rien qu’en RDC, le groupe rebelle ougandais a tué au moins 1200 personnes, enlevé 1400 autres et forcé quelques 250 000 civils à fuir leur domicile sur une période de dix mois commençant en septembre 2008, précise le rapport.

La Cour pénale internationale a lancé, en 2005, des mandats d’arrêt contre Joseph Kony et d’autres responsables de la LRA inculpés de crimes de guerre. Ces mandats d’arrêt sont à l’origine de la rupture, l’année dernière, des négociations de paix entre le gouvernement et les rebelles ougandais.

XS
SM
MD
LG