Liens d'accessibilité

Sécurité renforcée après la tentative d’attentat du jour de Noël contre un avion américain


Suite à la tentative d’attentat du jour de Noel contre un avion assurant la liaison Amsterdam-Détroit, les Pays-Bas ont annoncé, aujourd’hui, le renforcement du contrôle des voyageurs à destination des Etats-Unis. Pour sa part, le président américain Barack Obama promet d’agir rapidement pour prévenir de telles attaques.

Tous les passagers quittant les Pays-Bas pour les Etats-Unis devront désormais passer par des scanners corporels, des machines à même de voir à travers les vêtements, a annoncé la ministre néerlandaise de l’Intérieur, Guusje Ter Horst. L’aéroport Schipol d’Amsterdam en compte 15, mais leur utilisation est limitée par crainte qu’ils dévoilent l’anatomie des passagers. L’installation d’un nouveau logiciel a éliminé ce problème, a assuré Mme Ter Horst.

« Il y a un moyen de détecter s’ils ont sur eux autre chose et dès qu’on établit qu’il s’agit d’un objet ou d’une substance inconnue, le contrôle peut être suivi d’une fouille corporelle », a expliqué la ministre néerlandaise de l’Intérieur, ajoutant qu’un scanner corporel aurait pu détecter les explosifs introduits par le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab à bord d’un avion américain le 25 décembre.

Le président Barack Obama a, de son côté, souligné les problèmes sécuritaires qui ont permis au jeune Nigérian de tenter de détruire l’appareil en vol. « Lorsque notre gouvernement dispose d’informations au sujet d’un extrémiste connu et que ces information ne sont pas partagées et utilisées pour agir comme il se devait, et que cet extrémiste embarque à bord d’un avion avec des explosifs qui auraient pu faire près de 300 morts, une défaillance systémique a eu lieu. Et je la juge complètement inacceptable », a déclaré le chef de l’exécutif américain.Le président Obama a promis d’allouer aux services de sécurité toutes les ressources nécessaires pour prévenir de telles situations.

Pendant ce temps, les Nigérians s’inquiètent de l’incidence de la tentative d’attentat d’Abdulmutallab sur leurs déplacements à l’étranger. Il s’agit d’un incident isolé et le suspect a reconnu avoir été entraîné au Yémen, disent les autorités nigérianes, qui promettent de s’opposer vigoureusement à toute possibilité de « délit de faciès » quant à leurs citoyens.

« Nous avons entendu de nombreuses plaintes et préoccupations de Nigérians de la diaspora sur la manière dont ils sont traités du fait de cette situation. Nous sommes préoccupés, mais nous voulons souligner que l’acte terroriste supposé de ce Nigérian ne représente ni la face, ni la conscience des Nigérians », a déclaré la députée Abika Dabidi, membre de la Commission des Nigérians de l’étranger.

XS
SM
MD
LG