Liens d'accessibilité

Kouchner : Dadis Camara ne doit pas rentrer en Guinée


Le leader guinéen Moussa Dadis Camara, actuellement hospitalisé au Maroc, ne doit pas rentrer en Guinée, car son retour pourrait provoquer une « guerre civile », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères.

Bernard Kouchner s'exprimait au lendemain de la publication d'un rapport d'une commission des Nations Unies qui qualifie de « crime contre l'humanité » les massacres du 28 septembre à Conakry, et conclut à la « responsabilité pénale individuelle » de plusieurs responsables guinéens, dont le chef de la junte, le capitaine Dadis Camara, son aide de camp le lieutenant Aboubacar Chérif Diakité, dit Toumba, et le ministre chargé des services spéciaux, le commandant Moussa Thégboro Camara.

Toujours selon M. Kouchner, la France attend que le dossier soit soumis au Conseil de sécurité qui prendra, à son avis, des sanctions contre le régime guinéen.

Selon le porte-parole du département d'Etat américain P.J. Crowley, Washington est en contact avec le Maroc au sujet du capitaine Camara. Mais M. Crowley n'a pas offert d'autres précisions. Il s'est contenté de dire que les Etats-Unis souhaitent un retour au pouvoir civil et un processus de transition vers un gouvernement dirigé par des civils et non par la junte militaire.

XS
SM
MD
LG