Liens d'accessibilité

Ahmadinejad rejette l'ultimatum sur le programme nucléaire iranien


Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rejeté hier l'ultimatum fixé par les États-Unis à la fin de l'année pour que l'Iran accepte leurs propositions sur son programme nucléaire.

S’exprimant dans la ville de Shiraz, dans le sud de l’Iran, M. Ahmadinejad a dit que Washington n’est guère en mesure de fixer une date-butoir et que les États-Unis doivent changer d’attitude.

Le président Barack Obama a déclaré que si l’Iran n’accepte pas l’accord international sur l'enrichissement de son uranium, il étudiera les options diplomatiques avant d’approcher le Conseil de sécurité des Nations Unies en vue d’obtenir d’autres sanctions.

La date-butoir du 31 décembre est bien réelle, a dit à la presse le porte-parole de la Maison-Blanche Robert Gibbs. Même son de cloche au département d’État américain, où le porte parole P.J. Crowley a également averti que l’Iran aurait à répondre de ses actes s’il ne prouve pas que son programme nucléaire est strictement pacifique.

Jusqu’à présent, l’Iran a rejeté l’offre de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA d'envoyer en Russie 70% de ses stocks d'uranium faiblement enrichi (à 3,5%) afin qu'il y soit enrichi à un peu moins de 20%

XS
SM
MD
LG