Liens d'accessibilité

L'Est des Etats-Unis, enfoui sous la neige


Les habitants de la région tentent toujours de se dégager, après une tempête de neige record pour le mois de décembre, qui a sévi de vendredi à dimanche, enfouissant la côte Est sous un demi-mètre de neige ou plus, perturbant le trafic aérien, routier et ferroviaire depuis Washington jusqu’à Boston et faisant au plusieurs morts sur son passage.

Dimanche soir, les services météo ont confirmé que le centre de la tempête se trouvait au large des côtes de la Nouvelle Angleterre, mais il a averti que les bourrasques de vent pourraient atteindre jusqu'à 65 km/heure. De surcroit, quelques averses de neige pouvaient encore survenir, ont prévenu les autorités.

Si les aéroports ont rouvert, les fonctionnaires, tout comme les écoliers, ont été mis en congé ce lundi ici à Washington, où une partie du métro n'a pas encore pu rouvrir. La tempête a été rapidement surnommée "the shopper stopper", c'est-à-dire "celle qui arrête les acheteurs". En effet, ce weekend devait être l'un des plus animés de l'année, puisqu'il s'agissait du dernier weekend pour les achats de Nöel. Pour les commerçants, déjà pénalisés par la crise, la tempête était très mal venue.

Le président Barack Obama, qui rentrait du sommet sur le climat à Copenhague au Danemark, a pu attérir à la base aérienne militaire d'Andrews dans la banlieue de Washington. Il a plaisanté avec les journalistes, disant que toute cette neige lui rappelait sa vie à Chicago, où de telles tempêtes sont fréquentes durant l'hiver, alors qu'elles sont rares dans la capitale américaine.

La neige n'était arrivée à New York que samedi à la mi-journée et les théâtres de Broadway ont décidé de rester ouverts. Le maire de la ville, Michael Bloomberg, a même appelé les habitants et les touristes à profiter de cette occasion pour sortir.

XS
SM
MD
LG