Liens d'accessibilité

Suupa Kokujin, super-héro afro-antillais dans l'univers des mangas


Les éditions Dagan, spécialistes de l’Afrique et de sa diaspora, ont sorti un manga afro-antillais. Les mangas, rappelons-le, sont les bandes dessinées japonaises. L’ouvrage qui est déjà disponible au Benin, au Cameroun, et au Burkina Faso, raconte les aventures de Ejy le rappeur et de Suppa Kokujin, un afro-super héro évoluant dans le monde des gangsters.

Suppa Kokujin ne manque pas d’originalité. Loin du traditionnel super-héro qui s’obstine à vouloir sauver le monde, la mission de Suupa Kokujin est d’aider le rappeur Ejy à former son propre gang. Dans un décor urbain et un univers 100% Hip Hop, il remue ciel et terre pour sortir son protégé de la disgrace, mais n’y arrive pas forcément, explique Ynho, l’auteur du manga.

Avec ses lunettes en forme d’étoiles et son look ultra funk, l’apparence de Suupa Kokujin n’est pas banale. C’est d ailleurs Bootsy Collins, le bassiste de James Brown, qui a inspiré le jeune dessinateur antillais. Mais au-delà de cette excentricité, c’est surtout sa couleur de peau qui le démarque des autres héros. Et c’est en partant d une plaisanterie entre amis que le manga ka a eu l’idée de créer un tel personnage.

Du haut de ses 23 ans et en dépit de son sens de l’humour, Ynho a ajouté des touches d’histoire à son manga. Certains chapitres font intervenir un shogun et deux samouraïs, qui selon certains historiens, étaient des Noirs.

XS
SM
MD
LG