Liens d'accessibilité

La MINURCAT objet de vives critiques


La Mission de l’Onu en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) est critiquée dans les deux pays, même par les agences onusiennes sur le terrain. Celles-ci l’accusent d’inefficacité, déplorant les fonds engloutis par la mission militaire au moment elles-mêmes manquent cruellement d’argent pour leurs opérations humanitaires.

Au Tchad, le général Oki Dagache, qui est le représentant spécial du président Idriss Déby Itno auprès de la MINURCAT a ouvertement dénoncé « une machine lourde .»

Joint au Tchad, le porte-parole de la MINURCAT, Michel Bonnardeaux, reconnaît que la mission peine a jouer son rôle comme il se doit. « Le Tchad et le Nord-Est de la République centrafricaine sont des zones quasi-désertiques, où il y a très peu d’infrastrutures », dit-il, expliquant « qu’il y a un certain nombre de délais liés au déploiement logistique » des troupes de la MINURCAT.

Pour ce qui du déploiement des troupes à proprement parler, la MINURCAT en est actuellement à 46% des effectifs autorisés par le Conseil de sécurité, soit « 2385 soldats sur les 5200 prévus », a fait remarquer M. Bonnardeaux.

XS
SM
MD
LG