Liens d'accessibilité

Conférence de Copenhague: l’Afrique revoit ses demandes dans l’espoir d’un accord


Les chefs d’Etat et de gouvernement commencent à arriver à Copenhague pour les trois derniers jours de négociation à la Conférence onusienne sur changement climatique. Pour leur part, les pays africains ont revu à la baisse le montant des fonds nécessaires pour mitiger les effets du changement climatique.

S’adressant à la conférence au nom du groupe africain, le Premier ministre éthiopien a présenté, dans leurs grandes lignes, les demandes des pays africains. « Je propose l’établissement d’un fonds de départ de 10 milliards de dollars par an pour les années 2010-2012 », a-t-il déclaré. Pour le long terme, les besoins sont plus élevés, a fait savoir le Premier ministre éthiopien.

« Les fonds pour l’adaptation et la mitigation doivent commencer d’ici 2013 pour atteindre jusqu’à 50 milliards de dollars par an en 2015 et 100 milliards par an en 2020 », a expliqué Meles Zenawi.

Les pays africains avaient initialement dit qu’ils avaient besoin du double des 100 milliards de dollars actuellement en discussion. Pour Barry Coates, directeur exécutif d’Oxfam-Nouvelle-Zélande, les Africains ont revu leurs demandes à la baisse dans l’espoir d’obtenir un accord. « Cela est décourageant de savoir qu’il n’y aura le niveau de financement nécessaire, particulièrement en ce qui concerne les pays vulnérables », a déclaré Coates, soulignant qu’un mécanisme doit être mis en place spécifiquement pour l’adaptation au changement climatique.

XS
SM
MD
LG