Liens d'accessibilité

Le Lac Tchad se meurt


L’assèchement du lac Tchad pose de sérieux problème, et pas seulement au pays qui porte le même nom. De 25 000 km2 dans la années 60, la superficie du lac Tchad est passée aujourd’hui à moins de 2500 km2. La vie de quatre millions de personnes, au Tchad, Cameroun, Niger, Nigeria, est directement liée aux activités sur le lac Tchad aujourd’hui menacé de disparition.

La disparition progressive du lac affecte négativement les activités des pêcheurs. Beaucoup quittent le lac pour d’autres zones jugées plus clémentes. D’autres se reconvertissent dans d’autres secteurs d’activité.

Les pays de la Commission du bassin du Lac Tchad (CNBLT) envisagent d’alimenter le lac en eau à partir du bassin de l’Oubangui, en RCA. Toutefois, faute de ressources, ce projet n’est pas prêt de voir le jour malgré la volonté des pays concernés.

XS
SM
MD
LG