Liens d'accessibilité

Conférence de Copenhague: fin de semaine sur une note optimiste


Les délégués à la Conférence de Copenhague sur le changement climatique bouclent leur première semaine de négociations sur une note optimiste, grâce notamment à la promesse de l’Union européenne d’apporter un concours financier aux pays en développement.

Les leaders de l’Union européenne ont annoncé, à Bruxelles, un appui financier substantiel pour aider les pays pauvres à lutter contre le réchauffement climatique. Le Premier ministre britannique Gordon Brown et le président français Nicolas Sarkozy ont fait savoir que leurs deux pays mèneront ces efforts.

« Aujourd’hui, je peux annoncer tout comme le président Sarkozy les contributions de la Grande-Bretagne et la France à ce fonds. Notre contribution se chiffrera à au moins 1 milliard et demi de livres sur les trois années », a déclaré M. Brown ; ce qui représente plus de deux milliards de dollars de la part de Londres et Paris. L’Union européenne, dans son ensemble, s’est engagée à hauteur de plus de dix milliards de dollars sur les trois prochaines années.

Pour le secrétaire exécutif de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, il s’agit là assurément d’un appui majeur. « Il est vraiment très encourageant que l’Europe se soit maintenant mise d’accord sur l’enveloppe qu’elle compte allouer au financement à court terme », a déclaré Yvo de Boer.

La réduction des émissions de gaz à effet de serre est la question-clé dont débattent les négociateurs. Un projet d’accord circulant à Copenhague parle de réduire ces émissions de 50% d’ici 2050 comparé à leur niveau de 1990.

Les Etats-Unis ont proposé un taux de 17% d’ici 2020, mais cela est considéré comme insignifiant par les écologistes. Damon Moglen, directeur de la campagne « climat. De l’ONG Greenpeace, attend l’arrivée du président Obama à Copenhague vers la fin des travaux.

« Nous pensons que le président Obama a besoin de venir à Copenhague et d’annoncer qu’il va mettre en œuvre une politique tenant compte de la recherche scientifique, des réductions importantes d’émission et des propositions financières tenant compte des besoins des pays en développement qui sont les plus immédiatement menacés par le changement climatique », a déclaré Damon Moglen.

XS
SM
MD
LG