Liens d'accessibilité

Barack Obama a reçu son Prix Nobel de  la paix à Oslo


Le président Barack Obama a reçu, aujourd’hui, son Prix Nobel de la paix lors d’une cérémonie à Oslo. Dans son discours, il s’est longuement étendu sur les circonstances qui poussent les pays à la guerre.

Le chef de l’exécutif américain a dit qu’il accepte le Prix Nobel avec humilité, conscient de la controverse entourant le choix du comité Nobel. « C’est, en partie, parce que je suis au début et non à la fin de mon travail sur la scène internationale. Comparé à certains géants de l’histoire qui ont reçu ce prix – Schweitzer et King ; Marshall et Mandela – mes réalisations sont limitées », a-t-il déclaré.

Selon Barack Obama, la question la plus profonde au sujet de son Prix Nobel tient au fait qu’il soit le leader d’un pays impliqué dans deux guerres. « Nous sommes en guerre, et je suis responsable de l’envoi de milliers de jeunes Américains au combat dans un pays distant. Certains tueront, d’autres seront tués ; je viens donc ici avec un sens aigu du coût d’un conflit armé », a déclaré le président Obama, ajoutant qu’il fait face aux questions difficiles sur la relation entre la guerre et la paix et ses efforts de remplacer l’une par l’autre.

Il n’y a rien de faible dans la voix de la non-violence suivie par le Prix Nobel de la paix 1964, Martin Luther King, Jr., a dit le chef de l’exécutif américain en excluant, cependant, de rester bras croisés face aux menaces contre le peuple américain.

« Un mouvement non violent n’aurait pas pu arrêter l’armée d’Hitler. Des négociations ne convaincront pas les leaders d’Al-Qaida de déposer les armes », a-t-il fait remarquer. Dire que la force est parfois nécessaire ne relève pas du cynisme, mais est une reconnaissance de l’histoire, des imperfections de l’Homme et des limites de la raison, a déclaré le président américain.

Pour Barack Obama, des règles et des institutions sont nécessaires pour superviser l’action militaire. Les pays doivent adhérer à un code de contrôle strict et respecter leurs engagements internationaux, a-t-il dit.

« Ceux qui disent respecter le droit international ne peuvent pas détourner les yeux lorsqu’il est violé. Ceux qui se préoccupent de leur propre sécurité ne saurait ignorer le danger de la course aux armements au Moyen-Orient ou en Asie l’Est », a expliqué Barack Obama. Ceux qui cherchent la paix, a-t-il ajouté, ne peuvent se tenir tranquilles alors que d’autres pays s’arment pour une guerre nucléaire.

En annonçant le choix du président Obama, le comité du Prix Nobel avait cité ses efforts en vue renforcer la diplomatie et la coopération internationale. Des Norvégiens l’ont rappelé dans leurs chants et leurs banderoles. « Obama vous avez gagnez le prix Nobel, méritez le maintenant ! » scandaient-ils aujourd’hui devant l’Institut Nobel d’Oslo.

XS
SM
MD
LG