Liens d'accessibilité

Etats-Unis : nouvelles propositions d’Obama pour favoriser la création d'emplois


Le président Barack Obama a présenté, mardi, une série de nouvelles mesures visant à créer les emplois et réduire le taux de chômage estimé à 10% le mois dernier. Parmi ses propositions : des réductions d’impôts en faveur des petites et moyennes entreprises et les frais liés aux prêts gouvernementaux à de telles entreprises.

S’exprimant à la Brookings Institution ici à Washington, Barack Obama a rappelé la grave crise de laquelle le pays tente d’émerger. « 5000 milliards de dollars d’avoirs des ménages américains s’étaient évaporés en l’espace de 12 semaines alors que les valeurs des actions, des pensions et des maisons s’effondraient. Nous perdions en moyenne 700 00 emplois par mois, l’équivalent de la population de l’Etat du Vermon », a expliqué le président Obama.

La crainte parmi des économistes de toutes tendances était qu’on s’acheminait vers une deuxième Grande dépression, a-t-il dit. « Moins d’un mois après avoir pris fonction, nous avons lancé le programme de relance économique le plus étendu de l’histoire, l’American Recovery and Reinvestment Act », a souligné le chef de l’exécutif américain.

1/3 des fonds mobilisés à cette fin est allé à l’allègement d’impôts pour les PME et 95% des familles américaines, a dit le président Obama. Un autre tiers est allé aux dépenses d’urgences, ce qui a permis, selon Barack Obama, de prolonger les allocations chômages pour près de 17 millions d’Américains. Le dernier tiers a été investi dans les projets visant à remettre les Américains au travail, a-t-il dit.

Aujourd’hui, notre économie croît pour la première en un an », a expliqué le chef de l’exécutif américain en assurant que les efforts se poursuivent. Se félicitant de la légère diminution du taux de chômage, qui est passé de 10,2 à 10 % en novembre, le président Obama a dit qu’il faut continuer d’appuyer les PME, responsable de la création, ces 15 dernières années, de 65% des nouveaux emplois aux Etats-Unis.

« En nous appuyant sur les réductions d’impôts du plan de relance économique, nous proposons l’élimination complète des taxes sur les gains des capitaux, sur les petits investissements », a dit le président Obama, qui souhaite aussi que d’autres mesures soient prises, comme l’élimination des frais et l’augmentation des garanties associés aux prêts gouvernementaux en faveur des PME.

« Nous proposons une augmentation des investissements dans les infrastructures au-delà de ce qui était prévu dans le plan de relance économique afin de continuer de moderniser nos réseaux des transports et des communication », a dit Barack Obama.

Le chef de l’exécutif américain a également porté son attention sur la situation de l’Américain ordinaire. « J’appelle le Congrès à envisager un nouveau programme de mesures incitatives pour les consommateurs qui réfectionneraient leurs maisons afin de réaliser des économies d’énergie, opération qui, nous le savons, crée des emplois, permet aux familles de réaliser des économies et réduit la pollution qui menace notre environnement », a dit le président Obama aujourd’hui.

Le chef de l’exécutif américain a appelé à l’accroissement des investissements dans les domaines des énergies renouvelables, de l’aide d’urgence aux personnes âgées, des allocations-chômage ainsi que de l’appui aux Etats et administrations locales pour éviter les licenciements.

XS
SM
MD
LG