Liens d'accessibilité

Guinée : Moussa Dadis Camara « dans un état difficile, mais pas désespéré » selon le président Compaoré


Le chef de la junte guinéenne, le capitaine Moussa Dadis Camara, est « dans un état difficile, mais pas désespéré », a déclaré le président Burkinabé Blaise Compaoré, médiateur de la crise guinéenne. Le capitaine Camara a été évacué aujourd'hui au Maroc pour des traitements médicaux après avoir été blessé jeudi, par balles, par son aide de camp, le lieutenant Aboubacar Sidiki Diakite alias « Toumba. » Le président Compaoré, qui cite le médecin personnel de Dadis Camara, dit que ce dernier subira une intervention chirugicale.

Un journaliste contacté à Rabat par la VOA a indiqué que le leader guinéen sera soigné à l’hôpital militaire Mohammed V. Pour sa part, le ministère marocain des Affaires étrangères a annoncé, dans un communiqué, que les soins seront accordés à Moussa Dadis Camara sur des bases « strictement humanitaires. »

La situation semble calme à Conakry. Des soldats ont été déployés sur les principales artères et dans les points stratégiques.

Des responsables locaux des droits de l’Homme disent qu’une dispute avait éclaté entre le capitaine Camara et son aide de camp. Ce dernier aurait libéré un membre de la garde présidentielle qui avait été arrêté en compagnie de neuf autres en rapport avec le massacre des militants de l’opposition en septembre dernier. Des informations contradictoires circulent au sujet de l’arrestation ou non de l’aide de camp.

Selon les groupes de défense des droits de l’Homme, plus de 150 personnes ont été tuées dans les violences de septembre alors que le gouvernement parle de plus de 60 morts. Des enquêteurs onusiens sont à Conakry pour faire la lumière sur ces massacres.

XS
SM
MD
LG