Liens d'accessibilité

Nouakchott fait tout son possible pour faire libérer les humanitaires enlevés, affirment les autorités espagnoles


Les autorités mauritaniennes font tout leur possible pour obtenir la remise en liberté des trois Espagnols enlevés dimanche en Mauritanie, ont déclaré des responsables espagnols. Alicia Gamez, Roque Pascual et Albert Vilalta livraient de l’aide humanitaire pour le compte de l’ONG espagnole « Barcelona Accion Solidaria » dans des localités au nord de la capitale, Nouakchott, lorsqu’ils ont disparu.

Entre-temps, deux agences de presse citaient mercredi une source sécuritaire unique de haut niveau de Mauritanie, selon laquelle les trois otages ont été transférés depuis mardi dans le nord du Mali par leurs ravisseurs.

Les recherches pour retrouver les trois employés de l’ONG espagnole– deux hommes et une femme – ont commencé lundi. Hier, les Etats-Unis ont mis en garde leurs ressortissants contre les risques qu’il y a à circuler en Mauritanie, les appelants à redoubler de prudence s’ils se déplacent hors des zones urbaines.

Même si le rapt n’a toujours pas été revendiqué, l’Espagne dit redouter que les humanitaires n’aient été enlevés par des combattants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

XS
SM
MD
LG