Liens d'accessibilité

Etats-Unis : isolationnisme croissant selon un sondage


Un sondage d’opinion conduit par le Pew Research Center de Washington révèle une poussée isolationniste ici aux Etats-Unis. Les Américains soutiennent de moins en moins les missions américaines à l’étranger, mais sont aussi de plus en préoccupés par les puissances émergentes comme la Chine, relève le sondage.

49% des Américains interrogés par le Pew Research Center pensent que les Etats-Unis doivent s’occuper de leurs « propres affaires »; ce qui représente une augmentation de 19% par rapport à 2002. « Les Américains sont préoccupés par le mauvais état de l’économie, et aussi préoccupés par la situation dans le monde. Il y a deux guerres qui, de l’avis du peuple américain, ne vont pas bien », a expliqué Andrew Kohut, directeur du Pew Research Center.

La montée des sentiments isolationnistes aux Etats-Unis ne surprend pas James Lindsay, directeur des études au Conseil des relations extérieures. « Lorsque l’économie décline, l’enthousiasme décline également au sujet des activités à l’étranger. Le public veut que les politiciens soient plus préoccupés par les problèmes domestiques et moins par les problèmes à l’étranger », explique James Lindsay.

Les récents sondages d’opinion ont montré que les Américains soutiennent de moins en moins l’envoi des troupes en Afghanistan. Selon le sondage du Pew Research Center, qui a été conduit avant l’annonce de la nouvelle stratégie afghane du président Obama, 32% seulement des Américains étaient en faveur de l’envoi de renforts en Afghanistan.

S’ils sont de plus en plus sceptiques concernant les interventions des Etats-Unis à l’étranger, les Américains sont aussi préoccupés par l’action, sur la scène mondiale, de puissances comme la Chine, note Andrew Kohut du Pew Research Center.

«Le public voit de manière moins favorable l’émergence de la Chine. 53% des Américains la perçoivent comme une menace pour les Etats-Unis », affirme le directeur du Pew Research Center de Washington. Pour la première fois, a souligné Kohut, de nombreux Américains pensent que la Chine est la première puissance économique du monde.

Toutefois, James Lindsay du Conseil sur les relations extérieures est d’avis que ce pessimisme est à mettre sur le compte des difficultés et qu’il s’en ira dès que la situation s’améliorera.

XS
SM
MD
LG