Liens d'accessibilité

Guinée : début de l’enquête onusienne sur le massacre de septembre dernier


L’enquête de la commission internationale de l’ONU en Guinée Conakry est en cours. Trois enquêteurs sont arrivés à Conakry mercredi avec pour mission de faire la lumière sur le massacre, le 28 septembre dernier, de dizaines de militants de l’opposition par les forces de sécurité lors d’un rassemblement dans le stade de Conakry.

Le secrétariat de la commission d'enquête a écouté les témoins au siège de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le parti de l’opposant Cellou Dallein Diallo. « Nous ne nous fions qu’à la commission internationale d’enquête », a déclaré Bah Oury, le premier vice-président de l’UFDG.

Pendant ce temps, les négociations de Ouagadougou pour tenter de résoudre la crise guinéenne se poursuivent sous la médiation du président burkinabé Blaise compaoré. Les deux parties en présence - la junte et les Forces vives - campent sur leurs positions.

Pour sa part, le représentant du secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, que cite l’AFP, a mis en garde contre un risque de guerre civile du type Libéria. « Les risques sont évidents, dit-il, lorsque vous entendez parler ici et là de certains qui veulent introduire des éléments d’ethnicité », a déclaré Saïd Djinnit, à Dakar.

XS
SM
MD
LG