Liens d'accessibilité

RDC : Katanga et Ngudjolo plaident non coupables à La Haye


Deux anciens chefs de milice de la RDC, Germain Katanga et Mathieu Ngudjo, ont plaidé non coupables hier à l’ouverture de leur procès devant la Cour pénale internationale de la Haye. Ils sont inculpés de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, y compris meurtres, viols, pillages et recrutement d’enfants-soldat. Selon le procureur Luis Moreno-Ocampo, l’assaut, en 2003, de leur milice, l’Union des patriotes congolais (UPC), contre le village de Bogoro, dans l’Ituri, a fait environ 200 morts.

Certaines des victimes ont été exécutées en plein sommeil, d’autres ont été découpées à la machette ou brûlées vives, a précisé le procureur, ajoutant que les femmes ont été violées ou transformées en esclaves sexuelles.

Les avocats des suspects ont dit que ces derniers n’ont rien avoir avec les massacres de Bogoro. Ils ont accusé le Congo et l’Ouganda d’avoir organisé l’attaque pour reprendre aux miliciens de l’UPC le village, qu’ils ont qualifié de stratégique.

XS
SM
MD
LG