Liens d'accessibilité

New York : réactions mitigées à l’annonce du procès de cinq  suspects présumés du 11 septembre 2001


L’annonce de l’administration Obama,la semaine dernière, de faire juger le cerveau présumé des attentats terroristes du 11 septembre 2001 et quatre coaccusés par un tribunal fédéral de New York suscite des réactions mitigées dans cette ville.

Détenus à Guantanamo, les cinq terroristes présumés comparaîtront devant un tribunal civil et non plus une commission militaire. Leur procès se déroulera à un jet de pierre de Ground Zéro, site où se dressaient les tours jumelles du World Trade Center détruites lors des attaques de 11 septembre 2001.

De nombreux New Yorkais semblent surpris par l’annonce du gouvernement américain. Cet homme juge incroyable l’idée de ramener les suspects sur les lieux de leurs attaques présumées. « Ce sont des combattants en uniforme et ils doivent être jugés par un tribunal militaire et non pas ici, devant un tribunal civil ; c’est complètement insensé ! »

Un autre New Yorkais voit la chose sous un autre angle. « Ce pays est basé sur la démocratie et vous devez avoir un procès équitable, particulièrement si vous êtes un criminel. » A la question de savoir s’il était préoccupé par la perspective d’un procès de terroristes présumés à New, l’homme a répondu : « Je suis terrifié. Et cette ville semble être malheureusement la cible, et cela m’inquiète beaucoup », a-t-il répondu.

Le maire de New York a fait savoir, dans une déclaration qu’il soutient le projet de faire juger les terroristes présumés à New York. Michael Bloomberg se dit confiant que la police municipale et les autorités fédérales sont à même d’assurer la sécurité. New York a déjà accueilli ce genre de procès et est disposé à apporter son concours au tribunal fédéral pour qu’il rende justice, a dit le maire Bloomberg.

Un autre habitant de New York estime qu’accorder à Khalid Sheikh Mohammed et à ses complices présumés les avantages du système judiciaire américain est injuste.
« Il ne doit pas être jugé comme un criminel américain ordinaire. Ce qu’il a commis, ce sont des crimes de guerre ; il a des droits en tant que criminel de guerre », a-t-il dit.

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder,a dit, la semaine dernière, que les cinq suspects comparaîtront ensemble et que le procureur demandera probablement la peine capitale contre eux.

L’American Civil Liberties Union – ACLU - l’Union américaine pour les libertés civiles, estime que a peine de mort est anticonstitutionnelle dans n’importe quelle situation. Ben Wizner et un avocat travaillant au Projet sécurité nationale de l’ACLU.

« Je pense que dans ce cas en particulier, ce n’est pas une bonne décision parce que nous savons déjà que Sheikh Mohammed et d’autres auteurs des attaques du 11 septembre 2001 cherchent à devenir des martyrs avec la peine de mort ; ils voudraient être immortalisés comme des guerriers opposés aux Etats-Unis ». Selon lui, exécuter ces hommes c’est leur donner l’occasion d’accomplir leur vœu le plus cher.

XS
SM
MD
LG