Liens d'accessibilité

Etats-Unis : l’aide alimentaire gouvernementale nourrit un grand nombre d’enfants


Près de la moitié des enfants américains vivent dans des familles qui ont reçu, à un moment ou à un autre, une assistance alimentaire du gouvernement fédéral. C’est ce que révèle une nouvelle étude sur la pauvreté aux Etats-Unis.

Dans cette étude, financée par le ministère américain de l’Agriculture, les sociologues de l’université Cornell de New York ont examiné plus de 30 ans de données sur un échantillon de 4800 familles américaines. Ils ont appelé les familles chaque année ou tous les deux ans pour leur poser des questions sur les différents programmes d’aide publique auxquels elles ont accès.

Ils ont déterminé chez les enfants de 20 ans ou plus, que près de la moitié – 49% - vivaient dans des familles qui ont reçu de l’aide alimentaire gouvernementale pendant au moins un an dans leur enfance. Près d’un quart des enfants ont reçu cette aide pendant cinq ans ou plus.

« Je pense que les chiffres réels sont plus important parce que les gens n’aiment pas tellement parler de ces choses », explique Tom Hirschl, l’un des auteurs du rapport
Selon lui, les chiffres sont encore plus élevés pour les enfants africains-américains et ceux qui vivent avec un seul parent. 90% des enfants de ces deux catégories ont reçu de l’aide alimentaire à un moment donné, comparé à un tiers seulement pour les enfants blancs et ceux dont les parents sont mariés.

Ici aux Etats-Unis, beaucoup de personnes perçoivent le fait de recevoir des bons alimentaires comme le signe de l’échec et de l’humiliation. « J’avais une étudiante à Cornell qui, lors de sa dernière année, m’a révélé qu’elle recevait des bons alimentaires gouvernementaux, mais qu’elle s’était gardée de le dire à ses amis de peur que ceux-ci ne lui parlent plus », a dit le professeur Tom Hirschl.

Les chercheurs de l’université Cornell ont établi un lien entre la pauvreté et le manque d’accès aux vivres à une série de problèmes sociaux et de santé comme la malnutrition, les déficiences physiques ou mentales, les mauvais résultats scolaires et les risques de ne jamais sortir du cycle de pauvreté.

XS
SM
MD
LG